Logo seul moutarde 2.png

Galerie d'Art

Expositions - Ventes

Mur en béton

Actuellement

" RÊVERIES "

Les éléments de l'incertitude

Stanley LEROUX

du  19 mai au 14 juin 2022

Vernissage Stanley recto.png
Vernissage Stanley verso.png

Stanley Leroux

Né en 1984. Vit & travaille à Paris.
Stanley Leroux s’attache à dépeindre des territoires sauvages passés sous silence et menacés par la pression humaine. Puisant son inspiration dans l’art pictural, il cultive un regard poétique et atmosphérique.
Au penchant résolument surréaliste, ses images sont réalisées dès la prise de vue. Cette démarche lui a valu, entre autres, une nomination au Wildlife Photographer of The Year et deux médailles d’or de la Société Nationale des Beaux Arts, devenant le plus jeune artiste photographe français à recevoir cette distinction.
Ses photographies ont notamment fait l’objet d’expositions au Minato Mirai (Japon), à la Galerie Emilie Biens (Paris), au Carrousel du Louvre et au Salon de la Photo, où il fut également invité des Grandes Rencontres. Son travail d’auteur a été mis en lumière par The Huffington Post, France Inter, et est apparu en couvertures de publications pour GEO, National Geographic, Reporterre, Wildlife Photographer of the Year, Chasseur d’Images, Réponses Photo…

Stanley Leroux a à cœur de prêter sa voix à la préservation de la planète. Auteur de plusieurs conférences à la Fondation GoodPlanet, ses images ont aussi été utilisées par WWF Australia et le Museum d’Histoire Naturelle de Londres.

 

 Son deuxième ouvrage, « Rêveries, les éléments de l’incertitude », est paru aux Editions Stellar en 2019, sous le patronage de la Commission nationale française pour l’UNESCO.

Portrait 2.jpg
0038_38-Blue-Lines-2-2014-Lencois-0436-690x690.png

" RÊVERIES " 

    Les éléments de l'incertitude

 

Stanley Leroux préfère représenter le ressenti que lui procure un territoire, plutôt que le paysage en lui-même. Comme pour le faire parler. Prenant l’Amérique Latine comme décor, il présente, à travers ses « Rêveries », un recueil de six ans d’images, glanées aux confins des grands espaces désertiques du continent.

Glaciers titanesques tutoyant les Andes, rudesse de l’hiver altiplanique, dunes de sable aux mille lagons… Les sujets, élus par l’auteur, témoignent pour le moins d’une nature puissante, insoumise. Pourtant, nulle place à l’exubérance dans son travail. L’œil du photographe capte la force du territoire et des éléments climatiques, en conjuguant finesse, douceur et sensibilité. Chacun de ses clichés est oxymore.

L’auteur compose avec formes, nuances et néant. La terre se fait matière. Parfois, le vide devient le sujet par essence. Sans repère d’échelle pour guider la lecture, à dessein : puisse le regard se perdre dans l’imaginaire, succomber à la rêverie…

Ce travail s’attarde sur des biotopes menacés par le réchauffement climatique et l’industrialisation, souvent dans l’indifférence médiatique et au détriment des peuples locaux. Au fil des ans, Stanley Leroux a revisité les mêmes territoires, afin d’en observer les évolutions. Aussi, ce projet porte-t-il une dimension mémorielle. Certains de ces clichés ne sont déjà plus réalisables, à l’heure actuelle… Quand l’image devient souvenir.

« Rêveries », témoignage intimiste d’une Amérique Latine sauvage et grandiose, avant qu’elle ne devienne qu’un rêve.

Mur en béton

Découvrir l'univers - Suivre l'actualité
de Stanley LEROUX

&

Mur en béton

Actuellement

au 1er étage de la galerie

" ESQUISSES D'EAU "

Nathalie HOUDIN

du  8 avril au 14 juin 2022

_DSC4261.jpg

" ESQUISSES D'EAU . . . 

L'alliance secrète entre la photographie et la peinture. "
 

L'eau par ses ondes aux courbes mystérieuses et ses reflets chimériques peint avec magie des formes sans cesse renouvelées de dragons, de sorcières, d' animaux,  de visages ou de tout ce que notre esprit fécond pourra y déceler.

Chaque image laissera votre imagination se perdre en des chemins lointains vous offrant la possibilité infinie de découvrir de nouveaux mondes à la fois connus et oubliés.

Les photographies présentes dans cette exposition ont toutes été prises en rivière, principalement de montagnes. Les eaux cristallines permettent ainsi  au fil des différentes saisons de trouver des formes et des couleurs variées, changeantes à la lumière franche ou douce, vive ou plus pastel d'un soir d'été ou d'un matin d'hiver.

Je souhaite par ces images vous faire partager un aspect de l'art photographique permettant un voyage dans l'imaginaire et laissant au visiteur la possibilité d'exprimer son propre univers.

 

Nathalie Houdin

 

Née en 1977, je suis photographe depuis 1998. 

En 2010, mon premier livre a été publié "Maroc sauvage" suivi du " Bouquetin au fil des saisons", animal sur lequel  j'ai travaillé et que j'ai suivi pendant 7 ans dans les Alpes.

Aujourd'hui, mon travail s'oriente surtout sur l'envie de faire partager une vision plus picturale de la nature au travers de formes, de lumière et d'ambiance.

 

Consciente de l'éphémère beauté de ce monde,  je  souhaite par mes photographies capturer l'instant fragile et le redonner au regard afin qu'il ne s'y perde pas. J'essaie d'exprimer ce que je ressens, ce qui me touche, ce qui ne se voit pas toujours mais qui vit sous nos yeux ou non loin de chez nous.  La photographie permet de figer le moment mais la force de cet art est aussi d'en rendre le mouvement, la vibration et l'intensité.

281013_KPP_0576.jpg